Des émotions, un décès et de l'homophobie

Je me remets tranquillement de mes émotions de la fin de La soirée. Ce n’est pas tant le fait que ce soit terminé qui m’émeut que de recevoir autant d’amour en même temps. J’ai pleuré comme un Madelein (mettons) pendant toute l’émission au Métropolis (oui, j’ose dire l’ancien nom). Et j’ai eu des relents de ce moment toute la semaine en lisant les messages que je recevais. Toutes sortes de témoignages touchants de notre public formidable. Disons qu’il y avait de quoi s’enfler l’égo. Ou au moins de quoi amorcer de nouvelles aventures avec confiance.

Read →