La tempête de neige, Marie-Victorin et rire…

La semaine commence en force. D’abord, j’ai encore fâché des gens avec un billet faussement indigné sur les écoles qui ferment en raison des tempêtes. Je m’inquiète un peu que les gens puissent prendre ça au sérieux tellement les argumentaires sont loufoques. J’imagine que ça explique pourquoi les piliers de l’industrie de l’indignation ont autant de succès.

Read →